Le modèle ACT

ACT est l’acronyme de “Acceptance and Commitment Therapy” 1, laborieusement traduit en français par «Thérapie de l’Acceptation et de l’Engagement». Il ne s’agit pas d’une Xème forme de thérapie “New Age”, plus ou moins originale ou plus ou moins ésotérique, bien au contraire. Il s’agit d’une forme de thérapie qui existe concrètement depuis plus de 30 années, qui fait partie de la troisième vague des Thérapies Cognitives et Comportementales (TCC), qui a de solides bases scientifiques et philosophiques et qui a déjà fait l’objet de validations scientifiques dans des revues médicales officielles, universitaires ou “mainstream”, si vous préférez. Voyez les références, ci-dessous.

Une thérapie selon le modèle ACT est une thérapie humaniste dans laquelle le patient apprend et s’entraîne à des compétences dans trois champs :

  • être présent ;
  • s’ouvrir [à ce qui est] ;
  • faire ce qui importe [pour sa Vie].

Et ceci pour, au bout du compte, vivre

Vie-riche.png 2

En thérapie ACT, on ne promet ni la guérison — car qu’est-ce que ça pourrait bien signifier, s’agissant de la vie psychique ? — ni même la disparition de tout symptôme — car ce n’est de loin pas toujours possible. Alors on se promet de faire tout son possible pour, envers et contre tout, parvenir à vivre une Vie qui vaut la peine d’être vécue. Cela ne signifie aucunement que l’on ne va rien faire qui puisse améliorer les symptômes, les douleurs — physiques ou psychiques —, ni rien faire pour guérir les blessures de l’Être. Simplement, au lieu que ce soit le point central du travail, ce sera plutôt des effets bénéfiques du travail thérapeutique, un peu comme des effets secondaires ! C’est pourquoi l’approche ACT est une approche transdiagnostique en ce qu’elle propose des aides et des outils qui seront utiles en toutes situations et par rapport à toutes sortes de difficultés psychologiques, indépendamment des diagnostics.

Être présent

Sous cette devise se cachent les éléments suivants :

  • ne pas se perdre dans ses pensées ;
  • ne pas se perdre dans des regrets ni dans des ruminations ;
  • être authentiquement en relation avec la personne qui est en face de nous ;
  • être complètement absorbé dans l’expérience du moment ;
  • la Vie, donc le Bonheur, c’est maintenant et non pas dans le futur ; et encore moins dans le passé !

Et ainsi de suite. On retrouve des thèmes chers à l’approche dite «de la pleine conscience» (“mindfulness”) et, sur ces points-là, ces deux approches ne diffèrent absolument pas.

S’ouvrir [à ce qui est]

Philosophiquement, ce que l’on appelle la Réalité, ne peut pas être niée. Lorsque nous changeons notre regard sur les choses, les choses nous apparaissent différentes et la possibilité de les transformer apparaît. On ne peut pas changer quelque chose que l’on nie ou que l’on ne veut pas voir ni affronter. C’est un point fondamental du travail sur les émotions désagréables : c’est en les acceptant qu’on peut les transformer, non en les niant ni en luttant contre elles. Dans ce volet d’une thérapie ACT, nous allons véritablement mettre en œuvre dans notre Vie cette célèbre maxime de la philosophie pérenne :

Il s’agit d’avoir

  • le courage de changer ce qui peut l’être ;
  • la force d’accepter ce qui ne peut pas être changé ;
  • la sagesse de discerner entre les deux.

Faire ce qui importe [pour sa Vie]

Sans en être forcément conscients, nous avons tous certaines valeurs au fond de nous-mêmes : la justice, le respect, prendre soin de soi et/ou des autres, la patience, etc. Mais, soit nous ne vivons pas vraiment en accord avec nos valeurs, soit nous les négligeons carrément. C’est un des points essentiels de la thérapie ACT : il va s’agir de découvrir nos valeurs personnelles — ce qui compte vraiment pour nous — et de nous appliquer à les mettre en œuvre. Avoir des valeurs, c’est bien. Mais cela ne sert à rien si l’on ne les applique pas. Il faut agir ! La Vie est action, non pas passivité. C’est dans la mesure où nous agirons en accord avec nos valeurs, dans la mesure où nous agirons véritablement telle la personne que nous souhaitons profondément être que nous aurons la sensation de vivre une vie riche, pleine et emplie de sens.

Références

En anglais

L’article Wikipedia : Acceptance and commitment therapy

Sur le site de l’Association for Contextual Behavioral Science (ACBS) se trouve une introduction très complète : About ACT.

Une description plus courte, mais néanmoins excellente : Acceptance and Commitment Therapy sur le site GoodTherapy.org.

Une collection de références scientifiques : State of the ACT Evidence.

En français

Une excellente description sur un site canadien dédié à la psychologie et à la psychothérapie (Psychomedia).

Sur un site parisien consacré à la méditation de la pleine conscience, un petit résumé.

Sur le site d’un centre belge de psychothérapie : une très jolie description.

Une petite vidéo YouTube (10 min) dans laquelle Christophe André présente les 3 vagues de la TCC. Vers 06:10, il parle de la thérapie ACT.

Le 8 juillet 2018

logo Dr O. Spinnler


  1. En anglais, on prononce “act” et non pas “A, C, T” car l’on tient à garder l’idée de l’action, qui est une composante essentielle du modèle. C’est pourquoi l’on garde l’acronyme “ACT” en français et qu’on le prononce «acte», quand bien même il s’agit d’un acronyme anglais.
     
  2. En anglais : a rich, full and meaningful life